Nouvelles façons de travailler : quels impacts sur les espaces de travail ?

La crise de la Covid-19 a accéléré certaines mutations dans l’organisation du travail. Le développement du télétravail amène les entreprises à repenser complètement leur stratégie immobilière et donc à concevoir différemment l’aménagement de leurs espaces.

Longtemps réticentes au télétravail, les entreprises ont dû recourir massivement à cette forme de travail au plus fort de la crise sanitaire. Aujourd’hui, la preuve est faite que le télétravail fonctionne et un nouvel équilibre s’instaure peu à peu entre travail à la maison et travail sur site.

Pour les acteurs économiques, cette situation est une opportunité à saisir d’économiser des mètres carrés et donc de réduire le coût de leur parc immobilier. Avoir des salariés moins souvent présents dans l’entreprise permet de consommer moins d’espaces et de limiter son empreinte immobilière. Mais pour garder un lien fort avec les collaborateurs et leur offrir une expérience unique, les locaux ont tout intérêt d’être à la hauteur et de répondre aux attentes des équipes !

 

Donner envie de se retrouver au bureau

Moins d’espace impose un aménagement plus flexible afin de faire face aux multiples usages. Dans les bureaux doivent cohabiter des endroits pour travailler au calme, réfléchir en mode collaboratif, se rencontrer et échanger de manière informelle, se détendre… Il faut donc pouvoir intégrer dans un même lieu des espaces de concentration, de créativité, de sociabilité et de bien-être. Et l’aménagement est bien sûr la clé pour s’adapter à cette nouvelle donne et proposer plusieurs types d’espaces sur un seul plateau.

L’avènement du télétravail rend totalement obsolète le bureau individuel et limite considérablement le besoin d’espaces de travail individuel. Car désormais le travail individuel se fait surtout au domicile. Dans ce contexte, le flex office devrait encore se développer. Il permet aux salariés d’avoir accès à un poste de travail et ainsi de pouvoir travailler seul si besoin, mais sans place attitrée. C’est l’ère du partage. Dans le nouveau paysage immobilier qui se dessine, le bureau devient d’abord un hub où réfléchir en équipe, recevoir un client, retrouver ses collègues, innover et faire vivre l’esprit d’entreprise.

 

 

Adapter les surfaces de bureau à des usages multiples

L’aménagement des espaces doit alors être pensé pour combiner les fonctions : des petites alcôves pour un rendez-vous en tête à tête avec un prospect, des cabines d’isolation pour passer un coup de téléphone, des grandes tables pour partager les idées et favoriser l’innovation, quelques bureaux cloisonnés pour des réunions confidentielles, une zone de jeux pour se divertir, un coin repos pour se détendre. Selon l’activité du moment, le salarié navigue simplement d’un espace à l’autre.

Outre l’intégration de ces espaces dans une surface donnée, le projet d’aménagement s’intéresse aussi au mobilier et à la décoration. Deux éléments indispensables pour créer des ambiances uniques et apporter de l’harmonie. La modularité est aussi de mise pour transformer en quelques minutes une pièce. Un bureau réglable en hauteur permet de se réunir à plusieurs autour d’un projet tandis qu’un paper board et des chaises sur roulettes convertissent la cuisine en salle réunion. Pour le confort des utilisateurs, un travail sur la lumière afin de privilégier un éclairage naturel et des dispositifs d’acoustique pour isoler du bruit sont également essentiels.

Face aux enjeux d’optimisation des ressources, de créativité et de socialisation, l’aménagement des espaces de travail prend toute son importance. Des surfaces de bureaux bien pensés, bien conçus et bien agencés sont synonymes de cohésion et de performance pour l’entreprise.

Arch.

About Arch.