Faîtes ressortir l’éco-système du bonheur de votre entreprise !

Il y a ceux qui cassent des cailloux et ceux qui construisent des cathédrales. Quelles différences y-a-t-il entre les deux ? Une personnalité, un environnement, une synergie qui porte l’un et détruit lentement le premier. Comment faire ressortir les bâtisseurs de cathédrale de son entreprise ? Pourrait-on ainsi illuster sa capacité à être heureux au travail ?

 

Connaissez-vous la Fable du casseur de cailloux de Charles Péguy ? La voici :

« En pèlerinage à Chartres, Charles Péguy voit un type fatigué, suant qui casse des cailloux. Il s’approche de lui et lui demande : « Que faites-vous, Monsieur ? « vous voyez bien, je casse des cailloux, c’est dur, j’ai mal au dos, j’ai soif, j’ai faim. Je fais un sous métier, je suis un sous homme ». Il continue et voit un peu plus loin un autre homme qui casse les cailloux ; lui n’a pas l’air mal. « Monsieur qu’est ce que vous faites ? » «  Eh bien, je gagne ma vie. Je casse des cailloux, je n’ai pas trouvé d’autre métier pour nourrir ma famille, je suis bien content d’avoir celui là ». Péguy poursuit son chemin et s’approche d’un troisième casseur de cailloux, qui est souriant et radieux : « Moi, Monsieur, dit-il je bâtis une cathédrale. »

Ne pourrait-on ainsi illustrer sa capacité à être heureux au travail ? Il y a ceux qui cassent des cailloux et ceux qui construisent des cathédrales. Quelles différences y-a-t-il entre ces deux hommes ? Une personnalité, un environnement, une synergie qui porte l’un et détruit lentement le premier. Comment faire ressortir les bâtisseurs de cathédrale de son entreprise ?

 

1/ Cultiver la « pleine conscience de soi » au travail

« Nous ne pouvons pas choisir ce que nous sommes, mais nous pouvons souhaiter nous améliorer. »* Le « bâtisseur de cathédrale » de Charles Péguy n’avait-il pas déjà bâti la sienne, mais à l’intérieur de lui ? Aujourd’hui un terme est utilisé pour décrire cet état entre sérénité, réalité, stabilité et détermination : la pleine conscience de soi. Cette notion provient des travaux d’un américain, professeur de médecine à l’université du Massachusetts, Jon Kabat-Zinn qui, dès les années 70, a mis au point une méthode de formation de lutte contre le stress grâce à la méditation : MBSR (Mindfulness Based Stree Reduction) soit « Réduction du stress basée sur la pleine conscience ».

Cela incite à avoir plus conscience de ses comportements mais aussi plus de recul par rapport aux autres, souvent source de stress. Les études scientifiques, notamment celles menées sur un grand praticien de la méditation, Matthieu Ricard* montrent les bienfaits de cette discipline pour la santé physique et mentale. Elle permet de réguler l’humeur et les émotions, développe la concentration, l’empathie et l’intelligence émotionnelle tout en améliorant la flexibilité mentale (voir précédent article sur les entreprises agiles). Un véritable creuset de bonheur au sein de l’entreprise ! Ainsi aménager des espaces de ressourcements, de silence, de tranquillité va inciter les salariés, managers à s’inspirer de cette pratique séculaire et souvent très salutaire.

 

 

2/ Insuffler l’authenticité en préservant l’esprit stratégique

La stratégie fait partie de la vie de l’entreprise, sans elle, pas de dynamique de croissance. Par effet de mimétisme, face à l’exacerbation de la concurrence,  ou par des clichés véhiculés par les jeux ou autres, certains arrivent à penser que la stratégie doit systématiquement être basée sur le faux pour arriver à ses fins. Certes, cela peut être vrai, mais d’un point de vue du salarié, cette tendance, si elle se généralise est un frein réel à l’épanouissement au sein de l’entreprise. Dans sa dernière étude, IFOP confirme que le principal levier d’un éco-système positif « est le fait d’avoir une hiérarchie ouverte au dialogue et bienveillante (42%) », soit presque un salarié sur deux. Cette approche par l’empathie de cette nouvelle génération de managers constitue un effet bénéfique au bonheur dans l’entreprise. Parfois, des leaders souhaitent appliquer « toutes les recettes du bonheur » pour  être sur de « réussir ». Mais, comme l’aime à le rappeler les « Chief Happiness Officers », (voir article sur Chief Happines Officer) l’ingrédient principal est l’authenticité de la démarche et surtout sa continuité dans le temps. Comment des aménageurs d’espace vont-ils inspirer l’authenticité ? La clarté, les ouvertures, les couleurs, les matériaux pourront servir cette volonté pour le mieux-être de tous au bureau.

 

 

Croire au pouvoir des aménagements inspirants

L’éco-système du bonheur nait en soi, dans sa relation aux autres, mais aussi grâce à un environnement propice. Les agenceurs de bureau professionnels ont à cœur depuis plus de dix ans maintenant d’inclure dans leur démarche, la part affective et sensorielle qui correspond à l’évolution des attentes et aspirations des salariés au sein des entreprises.

ARCH.DESIGN, récemment certifié Great Place To Work 2017-2018  est un spécialiste de l’agencement de bureau pour professionnel qui croit au pouvoir des aménagements inspirants. ARCH.DESIGN, ainsi, applique l’un des sésames de l’authenticité : « faire soi-même ce que l’on dit  de faire aux autres ». Ainsi, mettre en place des aménagements professionnels de bureau est une nouvelle maïeutique qui consiste à comprendre les ressorts vitaux afin de favoriser  l’éco-système du bonheur propre à l’entreprise.

 

 

La recherche du bonheur est universelle. Les États-Unis d’Amérique ne l’ont-ils pas incluse dans leur Déclaration d’Indépendance ?

Charles Perrault,  dans ses Fables, dit que « le bonheur continu nous rend audacieux ». Tout un programme pour les entreprises qui font le pari de privilégier la stabilité et la pérennité de ses équipes pour se développer. Alors, est ce que l’équation suivante : une pleine conscience de soi et des autres +  un management bienveillant et authentique + des agencements de bureaux inspirants fabriquent-ils l’éco-système du bonheur dans l’entreprise ? C’est sans nul doute une orientation stratégique féconde pour l’avenir de l’entreprise.

S’inspirant de l’adage, le « bonheur ne se consomme pas, il se fabrique », les équipes ARCH.DESIGN proposent, dans cette veine, la création d’éco-systèmes propices à l’émergence d’autant de bonheurs pour se sentir tant heureux que valeureux au bureau !

 

Arch.

About Arch.