Comment appliquer le principe d’inclusivité pour rendre ses bureaux accessibles à tous ?

Avec un taux de chômage presque deux fois supérieur à la moyenne nationale, les travailleurs handicapés peinent à accéder durablement au monde du travail. Ayant conscience que le handicap peut toucher tout le monde, les jeunes générations actives accordent plus facilement leur confiance à des entreprises véhiculant des valeurs d’inclusivité et d’accessibilité. Les sociétés, quelle que soit leur taille et leur activité, doivent donc trouver des solutions d’aménagement à l’image du monde du travail actuel : modulables, flexibles et ergonomiques, si elle veulent être attractives.

 

 

Aménagement ergonomiques au travail pour handicapés : un enjeu sociétal

La loi impose aux entreprises de plus de 20 salariés un taux de collaborateurs handicapés supérieur à 6 %. Mais au delà des chiffres, de nombreuses entreprises s’affranchissent de leurs obligations par peur de devoir investir dans des aménagements coûteux et lourds. Hors, le handicap regroupe une grande variété de situations, qui vont du handicap moteur, visuel, auditif, psychique à la déficience intellectuelle, sans oublier les maladies invalidantes, temporaires ou définitives. Selon le handicap, les ajustements ergonomiques du poste de travail varient et n’impliquent pas nécessairement de lourds investissements.

S’il existe des solutions de financement pour les entreprises souhaitant embaucher des personnes handicapées, notamment par l’Agefiph, celles-ci doivent aussi au moment même de la conception de leurs bureaux intégrer des éléments inclusifs destinés à tout type de travailleurs. Outre le fait que leur recrutement ne sera plus restrictif, ces sociétés bénéficieront d’une image positive et donc d’une forte attractivité, basée sur des valeurs humanistes et éthiques fortes, particulièrement auprès des Millénials en quête d’un emploi, sensibles à ces sujets.

 

 

Des applications concrètes de design adaptés aux contraintes PMR

Le magasin Ikéa a lancé en Israël, en collaboration avec les associations  Milbat et Access Israël, une gamme de 13 extensions a ajouter à des meubles Ikéa existants, destinées à faciliter le quotidien des personnes handicapées. Cette gamme constituée, entre autre, d’une poignée plus large pour une bonne prise en main, d’extensions pour pieds de canapés pour les personnes ayant du mal à se relever ou d’interrupteurs grand format, est disponible gratuitement sur le site This-Ables afin que chacun puissent les fabriquer via une imprimante 3D. Cette vision novatrice de l’accessoire adaptable à tout type de meubles, y compris ceux destinés à aménager des bureaux, peut permettre à chaque entreprise de s’emparer facilement du sujet, à moindre coût.

Le designer Gwenolé Gasnier a quant à lui conçu un lavabo (Tilting Sink) basculant permettant d’être utilisé aussi bien par des personnes valides qu’en fauteuil roulant, de grande ou de petite taille, comme les enfants.

Ainsi l’éclairage, l’acoustique et le choix des meubles et des matériaux doivent être pensés, dès l’origine, pour s’adapter à tous et non pas devoir être modifiables en cas d’embauche d’un travailleur handicapé.

Loin d’être stigmatisantes, ces solutions sont adaptées au handicap mais confortables pour tous. Le meilleur exemple étant la télécommande, conçue en 1955 pour aider les personnes ayant des difficultés à se déplacer, devenue aujourd’hui un produit incontournable de notre quotidien.

 

Découvrez le travail de nos architectes pour concevoir des espaces de travail adaptés aux PMR (personnes à mobilité réduites), et ouverts à tous.

Arch.

About Arch.