Quel est l’impact de la génération Millennials sur l’organisation des espaces de travail ?

L’arrivée des Millennials sur le marché du travail a généré une profonde mutation des codes d’aménagement de bureaux. Cette génération, née entre 1980 et 2000, met l’accent sur de nouvelles manières de collaborer, plus fluides et flexibles tout en cherchant un environnement de travail apaisé où bien-être et convivialité doivent avoir une place prépondérante.

 

Génération connectée au bureau

Afin de comprendre la mutation des espaces de travail, en l’espace d’une seule génération, il faut se pencher sur la personnalité de ces jeunes actifs arrivant sur le marché du travail, que les entreprises cherchent à séduire afin de mieux les recruter. Ils ont grandi dans un environnement de constante évolution des technologies d’information et de communication, et contrairement à la génération X, internet et les réseaux sociaux ont toujours fait parti de leurs vies. Ces jeunes, ultra connectés, adeptes d’une économie collaborative, sont sensibles aux enjeux environnementaux et cherchent à donner du sens à leurs nombreuses activités, dont le travail fait parti. Ils privilégient l’échange, la mutualisation et le partage des savoirs et cherchent des lieux en concordance avec ces attentes.

Les entreprises ont bien compris ces enjeux dans leur process de recrutement et savent que pour être attractives elles doivent proposer des lieux adaptés aux attentes de cette génération Y.

 

 

La collaboration au cœur des entreprises

Les startups sont certainement les entreprises qui ont le mieux, et le plus tôt, compris les enjeux d’un aménagement basé sur le travail collaboratif, afin de booster leur productivité. Si l’Open Space n’est aujourd’hui plus le modèle de référence d’aménagement de bureaux, il a cependant permis de faire tomber les cloisons et de réaliser que les espaces ouverts favorisent la communication, la fluidité des échanges et insufflent un certain dynamisme. Pour autant, pas question de subir les désagréments de ces grands volumes ouverts où le bruit est souvent le principal ennemi. Pour cela l’acoustique doit être particulièrement soigné, avec l’installation de cloisons phoniques qui se doivent d’être aussi amovibles, coulissantes ou rétractables et permettre au volume d’être modulé selon les besoins. Les bulles d’isolement deviennent  indispensables, afin de faire des réunions plus confidentielles, de passer un coup de fil ou simplement de s’isoler pour se concentrer. Il ne doit pas y avoir de répartition précise des espaces, les collaborateurs se les appropriant selon les besoins et les urgences à traiter, ainsi un espace commun sera salle de réunion, de conférence ou pourra être utilisé par plusieurs postes de travail individuels.

 

 

Bien-être et détente au travail 

Si cette jeune génération cherche à donner du sens à son travail, elle veut le faire dans de bonnes conditions. Les bureaux doivent être vecteur de confort et ne pas être à l’origine de troubles, qu’ils soient d’ordre psychologiques ou musculo-squelettiques. C’est pourquoi les zones dédiées à la détente sont primordiales et doivent être pensées au même titre que les postes de travail. Partager un moment convivial autour d’un café ou même d’un repas favorise la cohésion d’équipe et renforce la motivation. De nombreux échanges fructueux peuvent avoir lieu lors d’échanges informels. On mettra donc l’accent sur les espaces de rencontre, cafétéria, snacking mais aussi les zones de convivialité agrémentées par exemple d’un baby-foot ou d’une table de ping-pong.

On sait aujourd’hui qu’un travail efficace et de bonne qualité, doit être ponctué de moments de détente.  L’aménagement devra prendre en compte ce besoin et lui donner la forme d’un espace isolé, sans bruit, ou grâce à des poufs confortables, des chaises longues ou un hamac, les travailleurs peuvent se détendre et se déconnecter.

Les codes esthétiques jouent un rôle majeur dans la réussite de cette transition avec des espaces de travail plus classiques. On misera ainsi sur des ambiances « comme à la maison », en jouant sur du mobilier confortable et convivial, type canapés et fauteuils, avec une décoration en rapport avec l’esprit de l’entreprise. Les plantes et luminaires, diffusant une lumière chaleureuse renforcent aussi ce sentiment de bien-être et la sensation de travailler dans un environnement de travail apaisé tout en étant stimulant.

 

 

Les Millennials aspirent à bénéficier d’espaces modulables et polyvalents, adaptés à leur manière de travailler ultra-flexible, tout en bénéficiant d’une bonne qualité de vie au travail. Leurs attentes et exigences permettent ont remis en cause des espaces de travail auparavant trop rigides, afin de gagner en agilité dans l’organisation des espaces et du travail, mais aussi dans l’approche du travail lui-même.

 

 

Arch.

About Arch.