La French Tech fête sa première année à la Station F !

Il y a un an, presque jour pour jour, La French Tech s’installait dans les locaux de la Station F aux 3000 Startups* ! Un lieu unique en France, inauguré le 29 juin 2017 et qui avait pour vocation d’accueillir tout à la fois des innovateurs, des créateurs, des entreprises du numérique, des acteurs publics dans un espace de 34 000 m2. Un pari relevé, avec pour conséquence le plus grand centre d’incubateurs et de facilitateurs de startups au monde. Un investissement de 250 millions d’euros insufflé par l’entrepreneur Xavier Niel, entrepreneur à succès à l’origine, entre autre, du fournisseur d’accès internet free et free mobile. La French Tech s’est ainsi installée au cœur de cet espace en proposant 1000 m2 de services pour les start-ups. Mais la French Tech c’est plus que cela c’est un dispositif national au cœur des grandes métropoles de l’hexagone et au delà. Une « success story » de la start-up à la française ? Existe-t-il des « mini-répliques » de la station F sur le territoire ?

 

 

Qu’est ce qu’une Start-up pour la French-Tech ?

« Une start-up est une jeune entreprise avec une ambition mondiale à la recherche d’un modèle économique qui lui assurera une croissance forte et rapide,  ou une entreprise qui a grandi avec un tel modèle. Les start-up accélèrent l’innovation dans tous les secteurs d’activité ; leur valeur repose toute ou partie sur le numérique comme dans les technologies de la santé (medtech), les technologies vertes (cleantech),  les biotechnologies (biotech), la finance (fintech) ou encore dans les entreprises industrielles. Parce qu’elles prennent des risques en explorant de nouveaux produits ou services, celles qui réussissent, deviennent très rapidement des entreprises internationales de plusieurs centaines voire milliers de collaborateurs. »

 

 

La Mission French Tech : une vision pour des mondes

En 2017, c’est à Las Vegas, au CES, Consumer Electronics Show, le plus important salon, consacré à l’innovation technologique en électronique grand public, que le regroupement de la French Tech s’est révélé au plus grand nombre. Grâce à une dynamique sans précédent, notamment sur les marchés internationaux, la French Tech, a regroupé 275 startups, ce qui a positionné la délégation française en 3ème position en terme de présence après les Etats-Unis avec 1713 entreprises et la Chine 1307. Aujourd’hui la French Tech, s’est développé dans des métropoles qui en ont fait la demande (voir la carte) mais c’est aussi des « hubs » une représentation à l’international dans des grandes villes, capitales. Et en fin par « grandes thématiques » telles que #Biotech #Mobility #CleanTech….

 

 

La French Tech Central à Paris : un lieu pour des univers de travail

Quand la French Tech s’installe dans la Station F, elle devient la « French Tech Central » à Paris : un espace à son image, évolutif, collaboratif ouvert 24h/24h. La Station F, avec une surface totale de 34 000 m2, alloue ainsi un espace de 1000 m2 avec une modélisation de l’espace en deux. Le premier, réservé aux Start-ups et le second de 700 m2 dédiés aux rencontres avec tous les acteurs du service public. Ainsi avec la « French Tech Central, c’est un projet évolutif, un espace d’innovation pour les partenaires publics, qui travaillent en mode test and learn à la modernisation de leur offre de service pour les professionnels. »

 

Qu’est-ce que la station F ?

Un espace ouvert au service de la création et de l’innovation. Un campus où tout est possible. La visite permet de comprendre, comment elle peut accueillir 3000 start-ups. Un espace de travail « de rêve » avec restaurants, espace de travail en commun, possibilité de logement… Un 24h/24h pour passionnés et avec la présence d’entreprises comme Facebook, Microsoft ou encore vente-privée.com… Un melting-pot de tous les « ingrédients » possibles à la meilleure des recettes pour enrichir le terreau de la création, créativité, innovation et même parfois en mode testing avec la possibilité d’impression 3D. En résumé et en paraphant un slogan connu : « vous en avez rêvé, Station F l’a fait ! »

 

 

Aujourd’hui, la « French Tech Central » est basée dans un univers totalement adapté à cette nouvelle approche de la création d’entreprise, en mode start-up. Mais quand est-il  des autres villes ? Et cette approche pourrait-elle être bénéfique finalement aux créateurs « classiques » d’entreprise dont le parcours pourrait en être rapidement simplifié et ainsi leur donner encore plus de possibilités de croissance rapide ? Un lieu dédié, alliant espace de travail innovant, totalement décloisonné entre tous les services de l’état, pour être au plus proche de la réactivité, et des territoires même les plus éloignés. De nouveaux challenges attendent la French Tech, un nouveau souffle qui pourrait bien être inspirée par Kat Borlongan, nouvellement nommée au poste de directrice de la Mission « French Tech » par le secrétaire d’Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi…

 

 

 

* START-UP : un mot de vocabulaire qui à lui seul décrit les horizons possibles. On peut ainsi relever indifféremment sur un même site internet : Start-up ou startup ainsi que les start-up ou start-ups …

 

Arch.

About Arch.