Aménagement de bureaux : Qu’attendent vos salariés et collaborateurs ?

L’aménagement de bureau est devenu, au fil de ces dernières années, un véritable outil stratégique au sein des entreprises.  Stratégique dans le sens, où, il est devenu un vecteur de dialogue, de réflexion et de prise de décision collective, qui va favoriser l’adhésion et la cohésion interne entre les salariés, collaborateurs, managers, …

Comment connaître les attentes de ses collaborateurs ? Comment appréhender les aménagements de bureau, pour qu’ils soient, tout à la fois, au service des objectifs de l’entreprise et qu’ils correspondent aux aspirations de tous, ou tout du moins du plus grand nombre ? Les professionnels de l’aménagement de bureaux professionnels, comme les équipes ARCH.DESIGN, proposent une série de processus et de mise en place d’écoute des salariés via différentes techniques, afin de pouvoir recueillir leurs ressentis et besoins. Dans cette optique, quels sont les axes principaux sur lesquels les agenceurs de bureau vont pouvoir travailler en étroite collaboration avec les salariés ? Il est possible de proposer un cadre, qui va servir de base de travail à toutes les personnes concernées, et, qui comporte trois principales thématiques : le confort physique, le confort émotionnel, et le confort psychique. Dans les trois cas, la rhétorique du confort sert de base à la réflexion collective.

 

 

Le confort physique pour tous

Il s’agit de prendre en compte, en premier lieu, de la position la plus répandue, et aujourd’hui remise en cause par les salariés eux-mêmes , mais aussi les praticiens de la santé :  le manque de confort des assises. Cet aspect est largement documenté par les recherches et les études, notamment,  sur les TMS (Troubles Musculo-squelettiques). L’importance des dynamiques a été démontré tout au long d’une journée avec les options de positions tantôt assises, tantôt semi-assises, tantôt debout, voire en mouvement. Comme à l’exemple des bureaux de Google, où l’on peut voir certains des salariés assis sur l’outil de travail le plus plébiscité par les kinésithérapeutes « le ballon ». Ballon sur lequel les salariés peuvent ainsi reposer leur dos tout en pratiquant de « micro-mouvement »… Ceci est un exemple de travail d’ouverture, sur lequel les agenceurs vont pouvoir travailler. Ne pas hésiter à explorer des solutions diverses et variées en fonction des remarques des salariés et collaborateurs.

 

Le confort émotionnel

Il est admis, que c’est par l’émotion que la mémoire se forge et ainsi se construit une activité et une appartenance. Plus celle-ci sera « positive » et en rapport avec l’attente des salariés et, plus celle-ci, favorisera le creuset d’un lieu de travail productif et créatif. A l’écoute de ses salariés, l’entreprise va ainsi explorer des pistes de réflexions, et de solutions en accord avec les attentes. Certaines pistes sont déjà évoquées, même s’il peut en être découverte de nouvelles. Parmi celles proposées, l’une d’entre elle évoquée, est celle du design biophilique, qui consiste à faire « entrer » les éléments naturels extérieurs comme les plantes, les arbres, l’eau… dans l’espace de travail. Une forme de biomorphisme qui tend à faire ressentir « l’air d’une forêt » à l’intérieur même de son bureau, si on veut pousser la comparaison… D’autres pistes existent, comme celles de faire en sorte que son salarié se sente aussi bien au bureau que chez lui…

 

Enfin, le confort psychique

Un nouveau type de confort pris en compte par les entreprises. Une prise de conscience qui s’est matérialisée dans la récente norme du bien-être la « Well Building Standard » et qui comprend sept grandes thématiques, dont le confort psychique. En relation avec le confort émotionnel, celui-ci touche à l’intégrité des personnes. Comment mettre en place un agencement de bureau qui prenne en compte le confort psychique ? Il s’agit, par exemple, de déterminer, en fonction des profils, les différents seuils d’acceptabilité et de résistance au stress, avec notamment la prise en compte d’espace dédiés, mais aussi du respect de l’individualité de chacun dans la limite de la synergie du groupe. Chaque entreprise a, ainsi, la possibilité d’innover en la matière par de nouvelles pratiques, de nouveaux aménagements et de management…

 

« Il faut un minimum de confort pour pratiquer la vertu » disait Saint Thomas d’Aquin. Bien sûr, par confort, il faut comprendre et étendre sa signification par bien-être, sécurisant, rassurant, protégeant, favorisant… L’ensemble des solutions apportées à ces demandes de confort seront autant de nouvelles voies de communication pour l’entreprise tant en interne qu’en externe. En résultera un aspect unique : l’ADN de l’entreprise. Et tout agenceur de bureaux, comme celles des équipes ARCH.DESIGN auront pour objet en sus de révéler le cœur de l’entreprise, celui d’en révéler son âme !

Arch.

About Arch.